CHICAGO

C’est Virginie Fortin qui m’a mis la puce à l’oreille concernant la pratique anglo-saxonne de l’improvisation. Nos équipes se sont croisées à l’occasion sur le circuit collégial d’impro et tous les deux savions commencer danser en robot. Il y a quelques années, elle avait passé quelques mois à Chicago pour suivre des cours d’impro chez Second City. Et j’ai eu la profonde envie de faire là même chose.

À l’été 2014, je suis parti en voiture avec un ami direction l’Illinois aux États-Unis, on va à Windy City et j’en profite pour faire le tour des écoles d’impro.

Mon choix s’est arrêté sur le iO Theater connu auparavant sous le nom Improv Olympic. L’été suivant, j’y retournais cette fois-ci pour 5 semaines de cours intensifs. Une formation condensée de leur vision de la patente. Lors de ce stage, nous étions 9 groupes de 16 improvisateurs de partout dans le monde. Un échange culturel incroyable.

On a même fait une soirée d’impro sur le toit d’un appartement près d’une station de métro dans le quartier Wicker Park, c’était très intéressant!

Le iO Theater où j’étais c’est une bâtisse avec à l’intérieur : quatre salles de spectacles, de multiples salles de classe d’impro et deux bars. Et des théâtres de la sorte dans la ville, il y en a plus que le nombre de doigts d’une main. 

chicago-streetimpro

LE DÉBUT DE L’HISTOIRE

L’impro à Chicago c’est majeur, une affaire de dingue. Ça date des années 50 avec Viola Spolin qui a jeté les bases de l’impro pour beaucoup gens. Son fils, Paul Sills, est l’un des cofondateurs de Second City en 1959. Improv Olympic a été fondé en 1981 par Del Close et Charna Halpern qui voyait la discipline d’un œil différent. Je vous raconterai ça dans un autre article un jour. Somme toute, quand on parle de modèle d’affaires, y’a de quoi s’inspirer là-bas mes amis!

Quand on dit que c’est au Québec que l’impro a été inventée, il faut spécifier que c’est le format du Match de la LNI qui vient d’ici. Encore là, les premières formes compétitives ont vu le jour avec le Theatersports de Keith Johnstone un improvisateur né en 1933 en Angleterre, il habite maintenant au Canada depuis les années 70. Aujourd’hui, il offre toujours des stages d’impro un peu partout à travers le monde.

Au fur et à mesure de mes lectures, j’essaierai de vous présenter les différentes visions et l’héritage de ces pionniers de l’improvisation au cours de mes prochaines publications d’articles.